KORA_Luchs_Geslin_Laurent-2
Wolf_Gurt_KORA-12
bear_snp
KORA_Goldschakal_Fanin-2
Wildkatze_Geslin_KORA-1
previous arrow
next arrow
 
Rapport d'observation

Prédations d’animaux de rente

Nombre de dommages causés par l’ours en Suisse par an. © KORA

Le Plan Ours stipule que les dégâts causés par l’ours au bétail et aux cultures sont indemnisés conjointement par la Confédération et les cantons (80 % par la Confédération et 20 % par le canton). Les cantons sont tenus de transmettre d’ici à fin octobre à la Confédération les données sur les animaux de rente prédatés. Contrairement à ce qui figure dans le Plan Lynx et le Plan Loup, le Plan Ours ne fixe aucun seuil de dommages au-delà duquel un ours peut être abattu. L’autorisation de tir est principalement délivrée lorsqu’un ours ne se montre pas craintif vis-à-vis de l’homme.

Aucun dommage dû à un ours n’a été déclaré en 2020.

Le rapport du Conseil fédéral « Gestion de l’ours en Suisse » révèle qu’environ 200 moutons ont été tués depuis que l’ours est revenu en Suisse il y a une quinzaine d’années. À cela s’ajoutent quelques chèvres et ânes et un veau. Les ours ont également pillé une vingtaine de ruchers et, dans quelques cas isolés, des réserves de nourriture dans des refuges alpins ou du fourrage dans des étables. Ces dégâts ont fait l’objet d’indemnisations pour un total de 150’000 francs environ. Le nombre annuel de dommages causés par l’ours tend à diminuer au fil des ans.

Les animaux de rente prédatés par l’ours sont présentés dans le Monitoring Center du KORA.

Diese Seite verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Mit der weiteren Verwendung stimmst du dem zu.