Baer_Ioset_KORA-6
Baer_Ioset_KORA-4
Baer_Ioset_KORA-2
Baer_Ioset_KORA-8
Baer_Ioset_KORA-3
previous arrow
next arrow
 
Rapport d'observation

Distribution

Suisse

Aire de répartition de l’ours brun en Suisse selon les catégories SCALP (2019). Rouge = catégorie 1, « hard facts » (faits concrets) ; bleu = catégorie 2, indices confirmés ; vert = catégorie 3, indices non vérifiables. © KORA GIS

Même si aucune population d’ours bruns ne réside en Suisse, des preuves de la présence d’individus migrant en provenance d’Italie sont rapportées tous les ans. Jusqu’à présent, ils ont cependant toujours quitté la Suisse au bout de périodes plus ou moins longues. La plupart du temps, ils immigrent via le canton des Grisons. Depuis leur réimmigration en 2005, des ours ont été observés dans les cantons de Berne, des Grisons, de Lucerne, de Nidwald, d’Obwald, de Schwytz, du Tessin, d’Uri et du Valais.

Les détections de la présence d’ours en Suisse sont également présentées dans le Monitoring Center du KORA.

Répartition de l’ours brun en Suisse 2005 – 2018

La migration de l’ours M29 en Suisse

Alpes & Dinarides

Distribution de l’ours brun entre 2012 et 2018 dans les Alpes et les Dinarides reposant sur un quadrillage de 10×10 km. Vert = présence permanente avec reproduction (détectée au cours des trois dernières années), orange = présence permanente (détectée pendant au moins 3 des 5 dernières années), jaune = présence sporadique/fluctuante (détectée pendant moins de 3 des 5 dernières années). La ligne rouge indique la région principale d’installation et la ligne bleue la zone d’expansion. Les lignes grises matérialisent les frontières nationales. © LIFE DINALP BEAR

Le projet LIFE DINALP BEAR a permis d’étudier les populations d’ours dans les Dinarides et les Alpes. La principale région de présence des ours bruns se situe dans le sud de la Slovénie et en Croatie, jusqu’à la frontière avec la Bosnie-Herzégovine, ainsi que dans l’ouest du Trentin, la zone d’expansion étant quant à elle localisée dans le tripoint Slovénie-Autriche-Italie, jusqu’au Trentin oriental. C’est dans les Dinarides que se trouve la grande majorité de la population, qui est aussi la principale source d’immigration vers la zone d’expansion et la région d’origine de tous les déplacements, notamment vers le Trentin. La population du Trentin occidental s’est accrue suite à un projet de déplacement entre 1999 et 2002. La zone d’expansion est occupée exclusivement par de jeunes mâles migrants, sauf dans les Alpes juliennes de Slovénie, où des femelles isolées ont également été observées.

Europe

Il est de tradition que le monitoring et la gestion soient organisés au plan national. Toutefois, toutes les populations viables d’ours s’étendent au-delà des frontières. Le réseau Large Carnivore Initiative for Europe, un groupe spécialisé de la SSC de l’UICN, compile périodiquement les dernières données sur le statut, la gestion et la distribution des grands prédateurs d’Europe.

Anciens relevés :

Répartition de l’ours brun en Europe

Distribution de l’ours brun en Europe sur la base d’un quadrillage de 10×10 km, données de 2021 à 2016. Vert foncé = présence permanente (détectée pendant au moins 3 des 5 années ou reproduction attestée pendant les 3 dernières années), vert clair = présence sporadique/fluctuante (détectée pendant moins de 3 des 5 années), gris = présence sans information précise. Aucune donnée n’a été recueillie dans les pays et régions sur fond blanc. © LCIE

Monde

L’aire de répartition originelle de l’ours brun s’étend pratiquement sur l’ensemble de l’hémisphère nord, des toundras arctiques jusqu’aux régions subtropicales. Ses bonnes capacités d’adaptation lui ont permis d’exploiter des milieux très différents tels que les forêts, les steppes, les montagnes escarpées et la toundra arctique. L’augmentation de la population humaine, la déforestation à grande échelle mais aussi les persécutions directes ont contraint l’ours à devenir un animal forestier dans la majeure partie de son aire de répartition originelle, voire ont conduit à son extinction.

Répartition mondiale de l’ours brun

L’aire de distribution de l’ours brun s’étend sur une grande partie de l’hémisphère nord. © IUCN Red List 2017

Systématique

L’ours brun (Ursus arctos) fait partie de la famille des Ursidae dont les ancêtres descendent de petits mammifères prédateurs arboricoles apparus il y a 25 millions d’années. Son ancêtre direct est l’ours étrusque Ursus etruscus qui, d’après la distribution des fossiles trouvés, peuplait principalement l’Europe.

Ursus arctos comporte plusieurs sous-espèces qui se différencient principalement par leur taille : celles qui habitent dans les régions froides sont généralement plus grandes et plus lourdes que celles qui vivent dans des régions chaudes. Ce sont donc les deux espèces d’Amérique du Nord, le grizzly (Ursus arctos horribilis) et l’ours Kodiak (Ursus arctos middendorffii) qui sont les plus imposantes. L’ours brun européen (Ursus arctos), qui était aussi indigène en Suisse, est clairement plus petit que ses parents américains.

Diese Seite verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Mit der weiteren Verwendung stimmst du dem zu.