Wolf_Bibinet_KORA-16
Wolf_Gartmann_KORA-1
Wolf_Gurt_KORA-13
Wolf_Savary_KORA-14
Wolf_Caviezel_KORA-2
previous arrow
next arrow
 
Rapport d'observation

Prédations d’animaux de rente

Animaux de rente indemnisés comme prédatés par le loup en Suisse de 1998 à 2021 (GRIDS). Les données pour 2020 et 2021 sont provisoires. © KORA

Les attaques d’animaux de rente constituent la principale cause de conflit autour du retour du loup mais aussi la preuve la plus manifeste de sa présence. AGRIDEA est le centre national spécialisé qui fournit des conseils sur la protection des troupeaux. L’association publie des informations sur ce sujet sur son site web protectiondestroupeaux.ch/fr ainsi que des rapports annuels de la protection des troupeaux. La majeure partie des animaux de rente tués sont des moutons (à plus de 90 %). Les plus gros animaux, comme les bovins ou les chevaux, ne sont que très rarement prédatés par le loup. La plupart des animaux de rente tués par les loups le sont dans des situations où ils ne sont pas protégés. Faire la distinction entre une prédation de loup et de chien n’est pas facile et ne peut être réalisé avec certitude qu’en procédant à des analyses génétiques.

Le Plan Loup stipule que les dommages causés par le loup aux animaux de rente et aux cultures agricoles sont indemnisés conjointement par la Confédération et les cantons (80 % par la Confédération et 20 % par le canton). Les cantons sont tenus de transmettre d’ici à fin octobre à la Confédération les données sur les animaux de rente prédatés. Le Plan Loup énonce également que les loups isolés responsables de dommages peuvent être abattus dans certaines conditions et que des tirs de régulation peuvent être réalisés en présence de meutes causant des dégâts.

Les animaux de rente prédatés par le loup sont présentés dans le Monitoring Center du KORA.

Diese Seite verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Mit der weiteren Verwendung stimmst du dem zu.