Wildkatze_Geslin_KORA-7
Wildkatze_Geslin_KORA-2
Wildkatze_Geslin_KORA-14
Wildkatze_Geslin_KORA-8
Wildkatze_Geslin_KORA-13
previous arrow
next arrow
 
Rapport d'observation

Piégeage photographique

Le KORA a réalisé à ce jour quatre sessions de monitoring déterministe pour le chat sauvage dans deux zones de référence . Contrairement aux autres monitorings déterministes par piégeage photographique, celui destiné au chat sauvage est financé par une fondation privée par le biais d’un projet pluriannuel. Les résultats des sessions de monitoringne sont pas publiés comme ceux du lynx dans un rapport KORA mais dans une publication scientifique. Les conclusions des analyses ne sont présentées ici qu’après parution des publications. Les images des sessions de monitoring sont disponibles dans le Monitoring Center du KORA.

Aires de référence

Jura Nord

Monitoring par piégeage photographique du chat sauvage dans la zone de référence du nord du Jura. Zone de référence = quadrillage en gris. Les cercles avec un point noir représentent les sites de pièges dans lesquels des photos de chats sauvages ont été prises et les cercles vides ceux n’ayant donné lieu à aucune prise de photo de chats sauvages. Les points verts représentent l’ habitat favorable et les points blancs l’habitat non favorable. © KORA

100 km², 64 sites comprenant 128 pièges photographiques.

Session la plus récente : du 24.02.2017 au 25.04.2017

Les publications scientifiques concernant cette session ne sont pas encore parues. Dès qu’elles le seront, les résultats seront également présentés ici.

Ancienne session : 25.02.2016–25.04.2016:

Les pièges photographiques installés sur les 64 sites ont fonctionné pendant 3840 des 3840 nuits de piégeage possibles (soit à 100 %). Sur 75 captures, 13 chats sauvages ont été photographiés des deux côtés sur 28 sites (16 flancs droits, 15 flancs gauches). Les chats sauvages étant identifiables individuellement, le KORA a pu estimer la densité de population à l’aide de méthodes de capture-recapture. La densité ainsi estimée (intervalle de confiance de 95 %) était de 26 (17 – 36) chats sauvages pour 100 km² d’habitat favorable. Le KORA a analysé les données des sessions de monitoring déterministe en utilisant le progiciel R multimark (R-package multimark). Le modèle intégré a permis d’obtenir des estimations (abondance et densité) plus élevées avec une précision accrue par rapport aux analyses séparées de flancs d’animaux, ce qui suggère que les méthodes de piégeage spatialement explicites, ainsi que les méthodes de piégeage impliquant de multiples marquages « non invasifs », comme deux flancs d’un animal, améliorent la capacité de suivi du statut des populations de chats sauvages. La méthodologie est décrite en détail dans un article scientifique.

Jura Sud

100 km², 64 sites comprenant 128 pièges photographiques.

Session la plus récente : du 20.11.2020 au 19.01.2021

Ancienne session : du 18.12.2017 au 16.02.2018

Les publications scientifiques concernant cette session ne sont pas encore parues. Dès qu’elles le seront, les résultats seront également présentés ici.

Diese Seite verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Mit der weiteren Verwendung stimmst du dem zu.