KORA_Goldschakal_Fanin-3
KORA_Goldschakal_Fanin-1
KORA_Goldschakal_Fanin-2
previous arrow
next arrow
 
Rapport d'observation

Distribution

Suisse

Détections de chacals dorés en Suisse, de janvier à décembre 2020, selon les critères SCALP. Le critère C2 (traces et prédations confirmées) est enregistré comme un critère C3 du fait du risque de confusion important avec d’autres canidés. © KORA GIS

La première photo de chacal doré prise en Suisse l’a été lors du monitoring du lynx dans le Nord-Ouest des Alpes pendant l’hiver 2011/2012 (voir ill. ci-dessous). Plus aucun chacal doré n’a ensuite été détecté pendant quelques années jusqu’à ce qu’un individu soit photographié dans la Surselva pendant l’hiver 2015/2016. Peu de temps après, un jeune mâle – probablement le même animal – a été accidentellement abattu à proximité par un chasseur (voir le communiqué de presse de l’Inspection cantonale de la chasse et de la pêche des Grisons du 13.01.2016). Le 23 mars 2016, un chacal doré affaibli a été tiré dans le canton de Schwytz (voir le communiqué de presse du Département de l’environnement du canton de Schwytz du 23.03.2016). Depuis lors, des observations de chacals dorés sont régulièrement signalées au KORA. Bien que les animaux entrent en Suisse par le sud-est, des individus ont déjà été détectés près de Genève. Lors de leur dispersion, les jeunes chacals dorés peuvent parcourir de grandes distances et donc être identifiés partout en Suisse.

Les détections de la présence de chacals dorés en Suisse sont présentées dans le Monitoring Center du KORA.

Observations du chacal doré en Suisse 2017-2019

Europe

Traditionnellement, le suivi et la gestion des populations sont organisés par chaque pays. Cela dit, toutes les populations viables de chacals dorés traversent les frontières. Le réseau Large Carnivore Initiative for Europe (LCIE), un groupe d’experts de la SSC de l’UICN, compile périodiquement les dernières données sur le statut, la gestion et la distribution des grands prédateurs d’Europe.

Répartition du chacal doré en Europe

Distribution du chacal doré en Europe sur la base d’un quadrillage de 10 x 10 km, données de 2012 à 2016. Vert foncé = présence permanente (détectée pendant 3 années sur 5 au moins ou reproduction attestée au cours des 3 dernières années) ; vert clair = présence sporadique/fluctuante (détectée pendant moins de 3 années sur 5) ; bleu = peu d’indices, peut-être seulement quelques animaux en migration. Aucune donnée n’a été recueillie dans les pays et régions sur fond blanc. © LCIE

Monde

Distribution du chacal doré selon l’évaluation réalisée en 2018 pour la Liste rouge des espèces menacée. © IUCN Red List 2018

Systématique

Le chacal doré est une espèce de chacal qui appartient à la famille des Canidae, comme les loups. Jusqu’à récemment, l’espèce « chacal doré » comprenait les populations s’étant propagées en Afrique, qui étaient répertoriées comme une sous-espèce. En 2015, des analyses génétiques ont cependant révélé que la sous-espèce africaine était plus proche du loup (Canis lupus) que du chacal doré. Depuis lors, le chacal du Sénégal (Canis anthus) a été classifié comme une espèce distincte. Des études génétiques et morphométriques indiquent que tous les chacals dorés d’Europe, d’Anatolie et du Caucase appartiennent à la même sous-espèce : Canis aureus moreotica. Reste que la subdivision des populations mondiales en sous-espèces n’est toujours pas établie.

Diese Seite verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Mit der weiteren Verwendung stimmst du dem zu.