KORA

Monitoring loup

Vu que la Suisse n'est habitée que par quelques loups parcourant des grandes distances, le monitoring n’a lieu que de façon opportuniste. KORA répertorie tous les indices de présence de loup; cependant il n’y a pas de monitoring déterministe par capture-recapture comme chez le lynx. La présence d’un loup dans un territoire donné est surtout prouvée par

  • des échantillons génétiques tels que la salive prélevée sur les animaux sauvages ou domestiques victimes d’une attaque et les crottes prélevés aux alentours. Il est ainsi possible de déterminer génétiquement le nombre minimum de loups présents en Suisse.
  • des photos prises par des pièges photographiques ou par des personnes ayant observé un loup. Contrairement au lynx, les loups ne peuvent que rarement être distingués sur la base d’une preuve photographique.

Nous nous intéressons à toute preuve concernant des actes de prédation, des traces et des observations directes de loup. Cependant, de telles observations font souvent l’objet de grande confusion avec celles de grands chiens. À cause de cela, nous appliquons les catégories SCALP également aux observations de loup.

Avez-vous fait une observation de loup? Vous pouvez nous la transmettre ici.